Chine : le Su-27SK, premier chasseur victime de la contrefaçon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chine : le Su-27SK, premier chasseur victime de la contrefaçon

Message  Cell le Jeu 24 Avr - 23:49

Pékin est en passe de devenir un important exportateur d’armes grâce aux technologies transmises par Moscou, les tentatives de la Russie pour s’implanter durablement sur le marché chinois des armes en autorisant l’assemblage des chasseurs Su-27SK en Chine sont à ce titre loin d’avoir porté les fruits attendus, relève mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Ayant intégré la technologie de construction, Pékin a organisé ses propres installations de production d’équivalents chinois avec en ligne de mire l’exportation à des pays du tiers monde.

La Russie a officiellement informé la Chine que la production de chasseurs J11, copie du Su-27SK russe, constituait une violation des accords interétatiques. Moscou a promis d’engager des poursuites judiciaires pour non-respect de la propriété intellectuelle.

Depuis ces deux dernières années, la coopération militaire et technique entre la Russie et la Chine traverse une période difficile. Selon des données non-russes, les exportations d’armements russes vers la Chine ont chuté de 62%, et aucun nouveau contrat n’est en vue. La coopération russo-chinoise dans ce secteur se limite aujourd’hui à la réalisation des contrats signés antérieurement, leur volume s’élevant à environ 1,8 milliards de dollars. De plus, Pékin a pendant longtemps été le principal acheteur d’armements russes. Aujourd’hui, la Chine est en train de devenir elle-même un important exportateur d’armes, pour beaucoup créées sur la base d’échantillons et de licences russes.

Le fait est que la Russie s’est elle-même créé un concurrent sur le marché de l’armement. Depuis de nombreuses années, Pékin inonde la planète de copies de fusils d’assaut kalachnikov et de lance-roquettes qui sont des imitations des Grad et Smertch russes. Il en va de même des mitrailleuses, des lance-grenades, des véhicules d’artillerie motorisés et des chars. Ils sont peut-être de moins bonne qualité mais, en tous cas, moins chers que les originaux russes.

Moscou est particulièrement offusqué par le fait qu’un accord de 1996 en ce sens interdisait toute exportation des fameux J11 dans des pays tiers, alors que Pékin recherche justement des débouchés à l’étranger pour ce chasseur et ses autres types d’armements. Et le premier sur la liste serait le Pakistan. La Chine s’est trahie en affirmant vouloir produire 5.000 chasseurs J11B. Cela se fera principalement dans l’optique d’une exportation vers des pays du tiers monde.

Et dans la mesure où le prix de l’analogue chinois est sensiblement inférieur à celui de l’original russe, cet avion est capable au niveau mondial de prendre des parts de marché à tous les autres chasseurs du même segment tarifaire, c’est-à-dire, outre le Su-27, le MiG-29 et le F-16 américain.

Cell

Messages : 6
Date d'inscription : 29/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum